Encadrement Workshops/Transmissions




Document réalisé à partir de captations photographiques et vidéos lors de restitutions de workshops et ateliers performances. Cette documentation s’inscrit dans le cadre d’un processus artistique de collecte et d’archivage continu de ces expériences depuis 2009. 

Crédit photographique: Benoît Travers ©





FIRE ACTE DE PRESENCE, WORKSHOP PERFORMANCE, LYCEE NATURE, 
LA ROCHE SUR YON, 2017
Encadré avec Stephan Riegel, invités par Emmanuel Devinneau 
Crédit photo: Catherine RENAUDIN©2017  

Vidéo sur le Workshop réalisée par l' Atelier Marie et Alphonse, Nantes :


Performeur, sculpteur, musicien et auteur.

Benoît Travers :
Artiste, vit et travaille à Nantes.
Diplômé du DNSEP des Beaux-Arts de Rennes en 1999 et étudiant au California Collège of Art and Craft, à Oakland en performance, il réalise en france et à l’étranger des actions et des performances qui procèdent d’une même expérimentation de démantèlement des codes de présence et de présentation à un public mis en oeuvre à travers le filtre de concepts tels que: Le changement de statut performeur/public/objets, le réel/la métamorphose, le rythme/le chaos. Chacun des projets est une élaboration de protocoles souvent collaboratifs opérants dans différents champs d’investigation: la présence, le geste, la parole, le texte, la scuplture et le son. 
L’engagement physique du corps est une constante à la réalisation de chacune des situations.
Le public est envisagé non comme un spectateur conditionné mais comme un sujet libre et responsable de ses mouvements et de sa réception. Ces protocoles donnent à voir des situations de performances en public ou des vidéos d’actions associées à des installations issues de ces actions.
Chaque action ou performance est une immersion, une mise en tension faisant état d’une préoccupation obstinée de présence sensible au réel s’inscrivant dans le contexte d’élaboration et de réalisation.

Benoit Travers donne également des Workshops et conférences performées autour de la performance, en école d’art ou scène nationales.


La pratique de la performance en art se développe considérablement depuis le début du 21ème siècle, galeries, écoles d'arts, festivals. Elle devient visible et n'est plus confidentielle. D'ailleurs une dizaine d'année a suffit pour que le mot, lui même soit couramment utilisé dans la communication culturelle en générale au delà de la sphère de l'art contemporain. Partant de ce constat il s'agit de mettre à jour les évolutions et la diversité de cette discipline artistique née dans les année 50. Mais au delà d'une chronologie il m'apparaît essentiel d'identifier, les concepts d'origine et les principes fondamentaux à l'œuvre dans les performance aux travers de tous les domaines de création dans lesquelles elle opère. 
Je m'attacherai à partager un regard sur ce médium, en témoignant sur les protocoles, les processus de créations avec les problématiques que soulève aujourd'hui cette discipline comme : Les enjeux et nécessités, le statut de l'artiste, le statut de l'oeuvre et des archives, la place du spectateur et la relation de ces productions devant une société en générale. 

- Quelles sont les conditions d'émergences de pratiques performatives ?
- Quels sont les les préconçus et les concepts fondamentaux de la performances?
- Comment définir la performance et faut-il la définir ?
- Quelle lecture avoir face à la violence ou la prise de risque physique de certains artistes ?
- Comment mettre en place une recherche en performance, comment cette pratique peut se transmettre ?

Problématiques :

- Quelles sont les conditions d'émergences de pratiques performatives ?
Quel est le contexte social et géopolitique des années 60'.

- Quels sont les les préconçus et les concepts fondamentaux de la performances?
Par exemple : 
Pas de répétition mais une préparation.
Pas de conditionnement aux organisations du spectacle vivant et ses équipements de diffusion.
Interrogation sur le statut du spectateur.
Quels choix de médiations, traces et archivages etc.

- Comment définir la performance et faut-il la définir ?
Identifier les différences d'approches Européennes et Américaines: 
L'importance en Europe de la culture du manifeste et de l'héritage des mouvements, Futuristes, Dada ou encore Situationnistes, pour ne citer qu'eux... 
L'importance aux Etats-Unis du lien et des expérimentations Danseurs/Plasticiens à New York. 
Quelle analyse critique devant des publications aussi antagonistes que celle de Roselee Goldberg " Performance, L'art en action" ou Richerd Martel " Art Action" publié toute deux au tournant des années 2000 ?

- Comment mettre en place une recherche en performance ?
Comment étudier un matériaux performatif de façon distanciée quand le sujet du travail passe par l'expérience du corps. 
Faut-il tenir compte des éléments psychologiques ou non ?
Qu'est ce que veut dire travailler un matériaux performatif ?
Comment se positionner au regard du champ chorégraphique, du spectacle vivant ?

- Comment se positionner, quelle lecture avoir face à la violence ou la prise de risque physique de certains artistes ?
Que soulève les premiers travaux de Chris Burden ?
Quelle lecture avoir devant l'aspect quasi "légendaire" de certaine performances des années soixante ?
Quel regard poser sur la question des archives: témoignages, oeuvres, communication ?

- Liste des disciplines et thématiques de la performance avec leurs caractéristiques et exigences propres :
- Processus, minimalisme des actions
- L'improvisation danse
- Les objets en actions, manipulation d'objet, équilibre/forces cinétiques en relation d'échelle     avec le corps
- La musique improvisée
- La poésie sonore, poésie contemporaine, lectures
- performance et technologie, installation vidéo, environnement sonore, Interactivité et simultanéité sur le web.
- Art et la vie, provoquer le quotidien, ritualiser, archiver
- Son corps comme objet d'art ,transformation du corps, identité sexuelle/féminisme, androgynie, camouflage, chirurgie plastique, body painting
- La mise à l'épreuve de l'artiste, endurance, danger
- Performance politique, manifeste, satire sociale, remise en cause des institutions artistiques
- Happening collectif, musical, matériologique.
- Performance et paysage, expéditions, retour à "l'état sauvage", land Art : traces/oubli 
- Action painting



"Je n'apprend que de ce que je crains le plus" Marina Abramovic










C.N.D.C, ANGERS, 2016
Accompagnement de pratique en danse contemporaine dans le cadre des cours et ateliers de Marion Ballester








WORKSHOP PERFORMANCE, LA ROCHE SUR YON, 2015
Invité par Josselin Disdier  





WORKSHOP PERFORMANCE, THENON, 2015
Encadré avec Dominique Petit, invités par Olivia Lesur et l'association Rapsodie Danse Singulière






WORKSHOP PERFORMANCE, ECOLE DES BEAUX-ARTS D'ANGERS, 2014
Invité par Isabelle Lévénez et Laurent Millet

Protocole
Eugénie
Romain, Yoora et Léa
Joshua
Situation/Impro 1
Jean


ECRITURE ET PERFORMANCE
LE GRAND R, SCENE NATIONALE, MAISON GUEFFIER, 2013
Invité par Christophe François


Josselin 
protocole
Sophie 


ATELIER PERFORMANCE 2013 
Encadré avec Dominique Petit

Marianne et Christine
France
protocole 
Marianne
Stephan


ATELIER PERFORMANCE 2012
Encadré avec Dominique Petit

Josselin

Rodoff



ATELIER PERFORMANCE 2011
Encadré avec Valérie Audren

Situation 1
Manon
Pauline
Hélène & Hélène
Mégane
Protocole